La p’tite histoire des Québécoiseries

Vous savez, lorsque les clients voient une entreprise naître, ils voient le fruit d’une longue réflexion et de plusieurs (mais vraiment PLUSIEURS) heures de travail du ou des propriétaires derrière. On ne prend pas toujours le temps d’aller voir l’histoire de l’entreprise et comment elle a pu se forger dans l’esprit de l’entrepreneur. Aujourd’hui, je vous propose d’entrer dans ma tête pour comprendre comment la boutique Les Québécoiseries est née.

Tout d’abord, j’ai toujours voulu avoir mon entreprise. Avant même que je sache ce que c’était que l’entrepreneuriat, j’en faisais à travers mes 1000 projets scolaires (et parascolaires). En 2009 j’ai même suivi mon ASP en lancement d’entreprise avec mon conjoint. Puis, une fois notre plan d’affaires terminé, on s’est regardé en se demandant si on commençait par l’entreprise ou les enfants. Comme mon plus grand a 8 ans, je vous laisse deviner ce qu’on a choisi à l’époque 😉

Les projets se succédaient quand même dans ma tête. J’ai souvent abandonné par manque d’associé/d’argent/de temps/de volonté. Puis je me suis trouver un job en entrepreneuriat jeunesse, ce qui m’amenait à parler quotidiennement d’entrepreneuriat et à rencontrer des entrepreneurs passionnés. J’ai fini par me dire que je ne pouvais plus attendre : je DEVAIS créer mon entreprise! Il restait toutefois la grande question : créer, mais quoi?

On dit souvent qu’il faut partir d’une passion. De mon côté, mes principales passions étaient la cuisine (mais je ne voulais pas de resto) et les livres (un milieu pas facile). Sauf que j’avais également commencé à faire un changement au niveau de mes habitudes de consommation. De plus en plus, j’allais vers des produits fabriqués au Québec. En fait, j’étais carrément devenu une amoureuse des produits québécois! Le problème, c’est qu’acheter directement de chacun des artisans finissait par me coûter un prix de fou en livraison, et c’était parfois (souvent) un frein à l’achat. C’est comme ça que j’ai décidé de rassembler les créations de plusieurs artisans québécois et de créer mon entreprise!

Encore une fois j’ai eu des obstacles : je voulais un associé mais je ne m’en trouvais pas, je n’avais pas vraiment d’argent de côté, avec 2 jeunes enfants plus un job temps plein je manquais de temps…. Mais cette fois, RIEN n’aurait pu m’arrêter parce que j’étais décidée!

Et vous, quels sont vos rêves les plus fous? Que mettez-vous en place pour les réaliser?


Émilie Lavoie Gagnon, propriétaire et fondatrice Les Québécoiseries

Crédit photo : Geneviève Fortin Photographe. Photo prise au lancement des Québécoiseries